Critique

[Critique ciné] Arrête ton cinéma!, délire burlesque communicatif

Sylvie Testud et Josiane Balasko dans Arrête ton cinéma! © DR
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

COMÉDIE | Le cinéma français n’a pas pris la bonne habitude de se moquer régulièrement de lui-même comme l’a fait depuis longtemps déjà son homologue américain.

La farce aigre-douce adaptée par Diane Kurys du roman autobiographique et à clés de Sylvie Testud est donc une rareté, plaisante qui plus est. Certes la charge aurait pu être plus féroce dans la peinture de milieu accompagnant la tentative d’une actrice (jouée par Testud elle-même) de réaliser son premier film. Certes aussi tout reste en surface dans Arrête ton cinéma! Mais la satire est gentiment drôle, et le tandem Balasko-Breitman (en productrices effrayantes) a le délire burlesque communicatif.

DE DIANE KURYS. AVEC SYLVIE TESTUD, JOSIANE BALASKO, ZABOU BREITMAN. 1H30. SORTIE: 27/01.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content