Critique

[Critique ciné] Ant-Man and the Wasp, assez plaisant

Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

SCIENCE-FICTION | L’action est répétitive et vide de sens, mais l’humour loufoque y préserve ses droits.

[Critique ciné] Ant-Man and the Wasp, assez plaisant

Suite à ses exploits du premier film, Scott Lang (Paul Rudd) est contraint de porter un bracelet électronique et de rester à son domicile pendant deux ans. Il lui faudra néanmoins s’en extraire pour une nouvelle mission foldingue où il se verra tantôt réduit à la taille d’une fourmi, tantôt agrandi à celle d’un building. L’action est répétitive et vide de sens, mais l’humour loufoque préserve ses droits dans un film Marvel assez plaisant.

De Peyton Reed. Avec Paul Rudd, Evangeline Lilly, Michael Douglas. 1h58. Sortie: 18/07. ***

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content