Critique

[à la télé ce soir] Scream

© MIRAMAX
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

Réaliser un film d’horreur à l’efficacité terrifiante tout en proposant une réflexion sur le genre, ses fans, ses modes de fonctionnement: l’audacieux pari de Wes Craven est totalement réussi!

L’auteur de La Dernière Maison sur la gauche, de La colline a des yeux et surtout des Griffes de la nuit donne d’emblée une dimension satirique à ce Scream conçu comme le premier volet d’une trilogie (succès oblige, il y aura finalement cinq films). Les jeunes protagonistes promis pour la plupart à une mort cruelle y sont soumis à quelques « règles » potentiellement salvatrices (ne pas avoir de rapports sexuels, ne consommer ni drogue ni alcool), dans une forme de jeu où l’humour épouse le tranchant de l’horreur plutôt que de l’émousser. La combinaison est létale et affolante autant qu’excitante et jouissive pour les amateurs d’épouvante. Avec un supplément d’intelligence qui augmente encore le plaisir.

Film d’horreur de Wes Craven. Avec Neve Campbell, Courteney Cox, 1996. ****(*)

Dimanche 16/01, 20h15, Plug RTL

Partner Content