Critique

[À la télé ce soir] My Fair Lady

Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

Audrey Hepburn est épatante dans le rôle d’Eliza Doolittle, fleuriste d’un quartier populaire de Londres qu’un professeur un tantinet prétentieux joué par Rex Harrison va vouloir éduquer pour lui donner l’air et le langage d’une lady de la haute.

Audrey Hepburn est épatante dans le rôle d’Eliza Doolittle, fleuriste d’un quartier populaire de Londres qu’un professeur un tantinet prétentieux joué par Rex Harrison va vouloir (suite à un pari avec un ami) éduquer pour lui donner l’air et le langage d’une lady de la haute. Le film du subtil et stylé George Cukor adapte à l’écran une comédie musicale du tandem Loewe-Lerner, créée une petite dizaine d’années plus tôt et elle-même adaptée de la pièce de George Bernard Shaw Pygmalion. Rex Harrison reprend le rôle qu’il avait créé à Broadway, mais Julie Andrews, Eliza à la scène, se voit préférer Hepburn. Une injustice, sans aucun doute, mais qui n’empêche pas d’apprécier énormément la prestation de la native d’Ixelles dans un grand spectacle musical plein d’allant, de drôlerie et de satire sociale. Un film qui a remporté huit Oscars (mais pas pour Audrey…).

Comédie musicale de George Cukor. Avec Audrey Hepburn, Rex Harrison, Jeremy Brett. 1964. ****

Lundi 22/06, 20h55, France 5.

Partner Content