[à la télé ce soir] Les Victoires de la Musique

© Nathalie Guyon
Julien Broquet
Julien Broquet Journaliste musique et télé

Ça y est. C’est reparti pour une grande foire de l’autocélébration pseudo-artistique et populaire à la française.

Présentée par Laury Thilleman et Olivier Minne (ah ça, ça vend du rêve), la 37e édition des Victoires de la Musique ne va pas se priver à nouveau d’oublier les marges et défendre la musique du fric et des chiffres. Avec ses prix remis sur base de streams (on sait déjà que ce sera pour SCH et Aya Nakamura) et toujours plus de votes du public amené à se prononcer dans les catégories chanson originale, concert et création audiovisuelle de l’année, les Victoires s’annoncent d’une tristesse sans nom. Julien Doré, Feu! Chatterton ou Orelsan? Clara Luciani, Juliette Armanet ou Hoshi? Il y aura peut-être même du Ben Mazué et du Angèle. Ce tocard de Cyril Hanouna a appelé au boycott de l’événement en raison de l’absence des artistes populaires que sont Grand Corps Malade (qui estime lui-même avoir été injustement écarté), Vianney et Gims. On regrette davantage La Femme et Mendelson…

Cérémonie musicale.

Vendredi 11/02, 21h10, France 2.

Partner Content