Critique

[À la télé ce soir] Le Magnifique

Jacqueline Bisset et Jean-Paul Belmondo dans Le Magnifique de Philippe de Broca © DR
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

Le cocktail de comédie et d’action va bien au duo Philippe de Broca-Jean-Paul Belmondo.

François Merlin est écrivain. Le héros de ses romans d’espionnage, Bob Saint-Clar, as des services secrets, est une projection fantasmée de lui-même. Quand il écrit, donc, fiction et réalité, imaginaire et quotidien se mêlent de manière amusante, mais aussi potentiellement perturbante… Le cocktail de comédie et d’action va bien au duo Philippe de Broca-Jean-Paul Belmondo, plusieurs fois complices dans Cartouche, Les Tribulations d’un Chinois en Chine, L’Incorrigible et Amazone. Mais c’est à leur formidable L’Homme de Rio, tourné neuf ans plus tôt, que fait le plus penser Le Magnifique. Sa fantaisie débridée, ses scènes d’aventure très bédé, ses touches de comique burlesque british déchaîné font un feu d’artifice de ce spectacle remarquablement divertissant. Notons que des différends entre les scénaristes successifs (De Broca lui-même, Francis Veber, Jean-Paul Rappeneau et Daniel Boulanger) font qu’aucun n’est crédité au générique.

COMÉDIE DE PHILIPPE DE BROCA. AVEC JEAN-PAUL BELMONDO, JACQUELINE BISSET, VITTORIO CAPRIOLI. 1973. ****

Ce lundi 12 décembre à 21h00 sur TV5.

Partner Content