Critique

[À la télé ce soir] Comrades

Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

Un film historique et social d’une grande profondeur humaine, chantant la dignité, la solidarité avec une force peu banale.

Ils fondèrent, dans les années 1830, le premier syndicat agricole. Et pour cela, ces laboureurs du Dorset (Sud de l’Angleterre) furent jugés, condamnés et déportés en Australie… L’histoire des Tolpuddle Martyrs méritait d’être contée. Bill Douglas s’en chargea en 1986 avec Comrades, un film historique et social d’une grande profondeur humaine, chantant la dignité, la solidarité avec une force peu banale. La longueur du film (3 heures) ne l’empêche pas d’intéresser de bout en bout. De faire réfléchir, aussi. Et d’émouvoir car il est bien cruel, ce récit authentique d’un mouvement se levant contre l’injustice pour en être puni avec plus d’injustice encore. Car le pacte des ouvriers agricoles fut assimilé à la formation d’une société secrète, interdite par la loi… Tombé dans un oubli de 20 ans après la mort précoce de son réalisateur en 1991, Comrades a heureusement été restauré puis rediffusé par le British Film Institute.

DRAME DE BILL DOUGLAS. AVEC KEITH ALLEN, DAVE ATKINS, STEPHEN BATEMAN. 1986. ****

Ce mercredi 8 février à 20h55 sur Arte.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content