Critique

À la télé ce mardi soir: 38 témoins

38 témoins - Yvan Attal et Sophie Quinton © DR
Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

DRAME CRIMINEL | La conscience est-elle facile à filmer? Non, assurément. Mais Lucas Belvaux y parvient dans un captivant 38 témoins où les suites d’un crime bouleversent un quartier du Havre.

Une rue du Havre, au coeur de la nuit. Du sang sur le trottoir. Une jeune fille massacrée à coups de couteau. Et dans les immeubles surplombant la scène du crime, 38 personnes que la police questionne et qui n’ont rien vu, rien entendu. Quoique… Adaptant dans le style sec et serré qu’on lui connaît un roman de Didier Decoin lui-même inspiré par un fait divers, Lucas Belvaux nous propose un film « dossier » dans la lignée d’un certain cinéma des années 70 (celui d’Yves Boisset, entre autres) tendu entre polar et reflet critique de la société. Il le fait avec un sens aigu du suspense, un refus de toute émotion facile, une justesse dans l’expression des interrogations morales, et une âpreté que le jeu à la fois viscéral et retenu d’Yvan Attal relaie de captivante façon.

  • DRAME CRIMINEL DE LUCAS BELVAUX. AVEC YVAN ATTAL, SOPHIE QUINTON, NICOLE GARCIA. 1H44. SORTIE: 14/03.
  • Ce mardi 4 février à 21h05 sur La Trois.
Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content