Critique | Télé

À la télé ce soir: Parlement (saison 2)

4 / 5
© Veilleur de Nuit / Wrong Men North
4 / 5

Titre - Parlement (saison 2)

Genre - Série

Réalisateur-trice - Noé Debré. Avec Xavier Lacaille, Liz Kingsman, Lucas Englander.

Quand et où - Mardi 10/05, 20h30, Be Séries

Nicolas Bogaerts Journaliste

Samy, l’aventurier timide et gauche des arcanes institutionnels de l’Europe, se retrouve cette saison plongé dans les coulisses bouillantes du Parlement de Strasbourg. Exfiltré des couloirs de la Commission, le voilà assistant de l’eurodéputée Valentine Cantel, tout juste élue mais ambitieuse. À ses côtés, un autre assistant présomptueux et une nouvelle petite amie insoumise. Il ne manquait plus que le retour de Rose, bonne camarade mais lobbyiste britannique peu efficace pour que Samy (Xavier Lacaille) sente l’odeur du napalm sur le champ de mines au petit matin. Entre les amours de cantine, le boulot aride et les nobles principes, il lui faudra, comme de juste, trouver lui aussi des compromis. Après avoir épaulé Blanche Gardin dans La Meilleure Version de moi-même, le scénariste Noé Debré revient satiriser le fonctionnement kafkaïen et diablement humain du Parlement européen. La série brille par sa description féroce, drôle et toujours intelligente et réaliste du quotidien institutionnel européen, de ses travers, de ses accomplissements miraculeux, de ses négociations interminables et de ses règles hermétiques. Aussi pertinente sur le fonctionnement interne de l’institution qu’impertinente dans sa critique, la seconde saison évite les pièges du poujadisme et offre une galerie de personnages aux dynamiques chorales très convaincantes.

Partner Content