Critique | Apple TV

[la série de la semaine] WeCrashed, sur AppleTV+: dream (too) big…

Jared Leto et Anne Hathaway font des merveilles dans l’histoire vraie du CEO de la start-up WeWork. Mais cela valait-il une série complète?

Une chose que l’on ne pourra pas enlever à Adam Neumann, le héros de cette (més)aventure, c’est son côté visionnaire: aujourd’hui, à peu près toutes les grandes villes de ce monde sont envahies par des magasins bios, des escape games et… des espaces de coworking. L’excentrique ex-CEO de WeWork avait au moins vu juste sur ce point. L’idée ne semblait pas particulièrement brillante sur le papier: des étages entiers remplis de jolis meubles de bureau et de machines à café, où l’on peut venir travailler (et boire du café, donc) moyennant un abonnement. Expliquée par Adam, orateur captivant et incroyablement sûr de lui, elle paraît presque géniale.

Depuis ses débuts new-yorkais (il a grandi dans un kibboutz en Israël), on n’est pourtant jamais très loin de l’esbroufe et de l’enfumage. Beau parleur et manipulateur, il a essayé de faire fortune par tous les moyens (en tentant de vendre une combinaison pour aider les bébés à ramper ou des escarpins à talons escamotables…). Jusqu’au jour où il rencontre Rebekah, la muse qui manquait à sa vie.

Puisqu’il s’agit d’une histoire vraie, la série, inspirée d’un podcast (comme Homecoming ou Modern Love), prend le parti de tout révéler d’entrée. Comme dans un épisode de Columbo, on connaîtra alors rapidement la nature du crime -une start-up évaluée à 47 milliards de dollars coulée en un an à peine- ainsi que le coupable -Adam Neumann, bien aidé par sa complice et épouse Rebekah. On pense souvent à Inventing Anna, d’autant qu’un des investisseurs qu’Adam a su convaincre est joué par Anthony Edwards, qui campait également un investisseur berné par Anna dans la série Netflix.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Huit longs épisodes

Au départ, le naufrage annoncé est plutôt bien conté. Ce sera moins vrai au fil des épisodes, tant WeCrashed s’entête à asséner ce qu’on avait très bien compris dès le premier épisode: pourtant mis en garde par ses investisseurs et son ami et cofondateur Miguel (Kyle Marvin), Adam dépense sans compter une fortune qu’il ne possède pas encore. L’entreprise court à sa perte mais Adam continue de multiplier les fêtes grandiloquentes (« Tu peux m’avoir Will i.am ou les Black Eyed Peas?« ) et d’acquérir de nouveaux locaux à prix exorbitant à travers le monde.

Ses plus grands détracteurs se devront de l’admettre: même grimé et exagérant un accent israélien que le vrai Adam Neumann ne possède que très peu, Jared Leto fascine dans le rôle du magnétique président et cofondateur de WeWork. Anne Hathaway, en épouse au moins aussi barrée que son mari, propose, elle aussi, une prestation de haut vol. On notera aussi les (trop) courtes apparitions de Kelly AuCoin (Dollar Bill dans Billions) ici en hilarant vlogger financier. Malgré cela, on aura du mal à crier au génie: là où, comme souvent, un film de deux heures et quelques aurait largement suffi, le contenu de ces huit longs épisodes peine à nous éblouir.

WeCrashed

Drame. Une série créée par Lee Eisenberg et Drew Crevello. Avec Jared Leto, Anne Hathaway et Kyle Marvin. disponible sur Apple TV+. ***

[la série de la semaine] WeCrashed, sur AppleTV+: dream (too) big...

Partner Content