Critique | Séries/Télé

[à la télé ce soir] Killing Eve (saison 4)

© DR
Nicolas Bogaerts Journaliste

L’ultime saison de Killing Eve déconstruit tout ce qui faisait le sel de cette série intrigante, élégante et cruelle à souhait, lancée par Phoebe Waller-Bridge.

Ses clés ont ensuite été confiées successivement à Emerald Fennell et Suzanne Heathcote pour les deuxième et troisième volets, chacun démarrant là où le précédent finissait. Laura Neal brise cette continuité: Eve et Villanelle semblaient au seuil d’un rapprochement tant attendu, il n’en est rien. Eve bosse dans le privé et poursuit son enquête sur l’organisation criminelle des Douze. Villanelle cherche le salut au sein d’une communauté religieuse. Tout espoir de futur commun paraît s’être évaporé, annihilant d’entrée la promesse d’une sublime gratification pour les spectateurs, aimantés durant trois saisons par la relation presque métaphysique entre les deux protagonistes principales. La saison ne parvient jamais vraiment à remonter la pente et se prend les pieds dans le tapis. Seules les prestations de Sandra Oh, Jodie Comer et Fiona Shaw sauvent le navire d’une déception qui aurait eu tout du naufrage.

Série créée par Phoebe Waller-Bridge et Laura Neal. Avec Sandra Oh, Jodie Comer, Fiona Shaw. **(*)

Samedi 02/04, 20h30, Be Séries.

Partner Content