À la télé ce soir : In the Mood for Love

© Jet tone Production Paradis

Le temps fut suspendu, au Festival de Cannes 2000, durant la projection du sublime In the Mood for Love. Le film de Wong Kar-wai fit une telle impression que beaucoup lui prédirent une Palme d’or finalement (et tristement) donnée à l’exaspérant et en bonne partie raté Dancer in the Dark de Lars von Trier. Situé à Hong Kong dans les années 60, le film évoque la relation de deux voisins d’un immeuble à appartements. Mr Chow et Mme Chan n’ont d’abord qu’un rapport simplement courtois. Mais la découverte que leurs partenaires ont une liaison va les rapprocher… Maggie Cheung et Tony Chiu-Wai Leung (Prix d’interprétation à Cannes) sont d’une justesse infinie devant la caméra sensuelle de Wong Kar-wai. Lequel nous émerveille et nous touche profondément avec son envoûtante variation sur le thème du rendez-vous (amoureux) manqué. Un chef-d’œuvre, aussi prenant humainement qu’esthétiquement, avec entre autres un travail magnifique sur la verticalité propre à Hong Kong.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Drame romantique de Wong Kar-wai. Avec Tony Chiu-Wai Leung,

Maggie Cheung, Siu Ping-lam. 2000.

10

Partner Content