Critique scènes: Chasse aux souvenirs au musée

Estelle Spoto
Estelle Spoto Journaliste

Pour tous à partir de 6 ans, Muze propose une extension vivante de l’exposition du collectif VOID au Botanique. Un clash original entre théâtre et arts plastiques.

Entre les arts vivants et les arts plastiques, les échanges ont toujours été féconds, mais plutôt les seconds intégrant les premiers, principalement à travers la réalisation de scénographies ou d’éléments de décor. En sens inverse, c’est plus rare. C’est pourtant ce que propose Muze (comme « muse », « musée » et « s’amuser »), en mettant sur pied un spectacle sur mesure pour l’exposition SARA du collectif bruxellois VOID (Arnaud Eeckhout et Mauro Vitturini), accueillie jusqu’à la mi-avril par le Botanique.

Critique scènes: Chasse aux souvenirs au musée
© Laetizia Debain

SARA, c’est l’acronyme de Souvenir Archival Recording Apparatus. L’appellation désigne une entreprise de collecte et d’archivage de souvenirs inventée par VOID et dont le dispositif occupe tout l’espace du Museum, dès la porte d’entrée. Muze se glisse dans ce concept global et le prolonge en emmenant les visiteurs en compagnie de plusieurs membres du personnel du Département des souvenirs perdus. L’autoritaire Frieda, l’émotive Anastasia et l’étourdie Sabine vont guider le petit groupe depuis le sas d’entrée aux cabines d’enregistrement en passant par les cylindres de retranscription au fil d’un spectacle s’adressant prioritairement aux enfants et qui convie musique live, danse et même marionnette.

Critique scènes: Chasse aux souvenirs au musée
© Laetizia Debain

Sur un canevas qui permet de placer et déplacer les spectateurs en fonction des besoins (un des éléments complexes à gérer quand les « théatreux », habitués à des spectateurs rivés à leur siège, débarquent dans un espace où les gens se déplacent à leur guise), l’équipe de Muze réussit le pari d’enrichir l’expo sans la dénaturer. Les ficelles de l’intrigue sont basiques et l’ensemble manque encore un peu de liant, mais ça fonctionne et ça surprend.

Muze, visites guidées décalées: le 27 mars à 11h, au Museum du Botanique à Bruxelles.

Partner Content