En Thaïlande, la junte interdit un jeu vidéo simulateur de dictature

Tropico 5 © Haemimont
FocusVif.be Rédaction en ligne

La junte thaïlandaise a interdit un jeu sur ordinateur qui permet notamment de mettre en place une dictature militaire sur une île paradisiaque fictive où coexistent « plages ensoleillées et corruption politique », ont indiqué mardi les autorités.

Le jeu de simulation Tropico 5 offre aux joueurs l’opportunité de construire leur propre forme de gouvernement sur cette île.

« Créez une utopie sociale où chaque citoyen est écouté et pris en compte – ou façonnez votre propre emprise tyrannique sur la Nation pour la transformer en mine d’or pour votre compte bancaire en Suisse », peut-on lire sur le site internet dédié au jeu.

« Tropico 5 a été interdit mais je ne peux pas vous donner la raison sans autorisation de notre directeur général », a simplement indiqué lundi un responsable du Bureau des vidéos et des films du ministère de la Culture.

New Era Interactive Media, distributeur en Thaïlande du jeu conçu par le bulgare Haemimont, a précisé avoir reçu lundi une lettre du ministère lui interdisant de vendre le produit dans le royaume.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Cette décision a été prise « parce que certaines parties des histoires dans le jeu affectent la situation en Thaïlande », a précisé une responsable marketing de l’entreprise. Elle n’a pas donné plus de détails sur les parties de l’histoire mises en cause, indiquant simplement que « les joueurs peuvent jouer le rôle de dirigeant d’un pays, ils peuvent choisir les systèmes de gouvernance ».

Depuis le coup d’État du 22 mai, la junte, qui a exclu des élections avant l’automne 2015, a suspendu la démocratie et largement limité les libertés individuelles, interdisant les manifestations et imposant un strict contrôle des médias.

Partner Content