Critique | Musique

St. Vincent – Strange Mercy

POP | Après s’être amusée à réécrire la musique de ses films préférés et à en faire un disque, Actor, sorti en 2009, l’ex-Polyphonic Spree Annie Clark, marquée par une période triste et difficile, explore les thèmes de la douleur et la recherche de réconfort.

POP | Après s’être amusée à réécrire la musique de ses films préférés et à en faire un disque, Actor, sorti en 2009, Annie Clark, marquée par une période triste et difficile, explore les thèmes de la douleur et la recherche de réconfort. Strange Mercy (la voix tape parfois un peu sur le système) n’est pas et ne sera jamais notre album préféré de St. Vincent mais l’ex-Polyphonic Spree qui, pour la première fois, a évité de composer devant un ordinateur poursuit son bonhomme de chemin. Personnel. Singulier. Encadrée entre autres par un membre de Midlake et un ancien musicien de Prince, Clark joue avec les ambiances, se lâche à la guitare, pimente son univers de disto (Dilettante) et de disco (Cruel)… Un disque moins naïf et magique. Strange et intrigant somme toute.

J.B.

St Vincent, Strange Mercy, distribué par 4AD. ***
LE 20/11 AU CROSSING BORDER FESTIVAL (ANVERS).

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content