Critique | Musique

Septième album en huit ans pour un JeanJass en forme olympique

3,5 / 5
© National
3,5 / 5

Album - Doudoune en été

Artiste - Jean Jass

Genre - Rap

Label - Virgin

Laurent Hoebrechts
Laurent Hoebrechts Journaliste musique

“Doudoune en été”

Les rappeurs, ces sybarites, vraiment? À en juger par le rythme des sorties, c’est tout le contraire. “ Studio tous les soirs, fuck un jour off”, rappe JeanJass, sur Inconvénients, l’un des dix titres de son nouveau projet -le septième en huit ans. Un an à peine après le double solo (avec son camarade Caballero, qui sortait lui-même l’EP Osito en début d’année), voici donc Doudoune en été. Peut-être plus encore que Hat Trick, il est l’occasion pour le rappeur-producteur de “Charlouze” de s’éloigner de l’entertainment labellisé Caba/JeanJass pour revenir à des intentions plus stricto rap. Comme un écho à Pippo Inzaghi (sur son premier solo Goldman, en 2014), le double J la joue comme Roberto Baggio (en duo avec Youssoupha), mêlant maîtrise technique ( S&L, Grammy) et vision moderne du jeu.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Le 24/06 à Couleur Café.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content