Critique | Musique

Om – Advaitic Songs

Julien Broquet
Julien Broquet Journaliste musique et télé

ROCK | Créé par la section rythmique de Sleep, Om a changé de visage en 2008 avec le remplacement du batteur Chris Hakius par Emil Amos (Grails, Holy Sons).

OM, ADVAITIC SONGS, DISTRIBUÉ PAR DRAG CITY/V2. ***

ROCK | Créé par la section rythmique de Sleep, Om a changé de visage en 2008 avec le remplacement du batteur Chris Hakius par Emil Amos (Grails, Holy Sons). Cinquième album du groupe, deuxième du duo, Advaitic Songs est un disque psychédélique et mystique. Une messe dominicale sous champis hallucinogènes. Inquiétante. Transcendantale. Violon, violoncelle, flûte, tabla et à l’occasion voix féminine (celle de Kate Ramsey sur Addis) aident à construire ces atmosphères lourdes, hypnotiques et spirituelles bâties avec une basse et une batterie. Ces cinq long titres (trois dépassent les 10 minutes) aux textes impénétrables et à l’univers pesant. Entre doom, stoner, musique expérimentale et americana. Quel Om…

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content