Critique | Musique

Moddi – Set the House on Fire

Philippe Cornet
Philippe Cornet Journaliste musique

POP | Deuxième album pour ce jeune mec de 25 ans qui vient d’une île du nord de la Norvège. Le grand large baigne ces onze titres qui, pour une bonne part d’entre eux, existent d’abord par la combinaison voix/guitare acoustique, les cordes prenant le relais pour faire gonfler l’émotion.

MODDI, SET THE HOUSE ON FIRE, DISTRIBUÉ PAR V2 RECORDS. ***
EN CONCERT LE 14 AVRIL AU BOTANIQUE, WWW.BOTANIQUE.BE

POP | Deuxième album pour ce jeune mec de 25 ans qui vient d’une île du nord de la Norvège. Le grand large baigne ces onze titres qui, pour une bonne part d’entre eux, existent d’abord par la combinaison voix/guitare acoustique, les cordes prenant le relais pour faire gonfler l’émotion. On sait ce genre d’exercice périlleux -ou vain- mais le gamin, rappelant les fortes fragilités d’un Damien Rice, a la trempe pour exprimer ses bouts de solitude partagée. Quitte à faire monter la sauce orchestrale, jusqu’à des sensations fortes pas si loin de la… samba (The Architect). Cela et d’autres choses en chemin installent l’intrigue, indéniablement, de qualité.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Partner Content