Critique | Musique

Kakkmaddafakka – Hest

POP | Une petite dose de pop foutraque, un shot d’indie jovial? Avec son second album, ce groupe de Bergen, Norvège, peut satisfaire vos exigences en la matière. Il est composé de 5 jeunes types de formation classique, plus ou moins tous chanteurs anglophones, vocation appliquée avec zèle et compétence variable. Ce qui donne assez vite l’impression que les morceaux, prêts à dérailler, sont à votre portée: même pas besoin d’être musicien pour en faire autant. A voir. Cette brandade de rock fait penser aux Tellers pour la façon de donner la communion à tous les péchés (Heidelberg), ou alors à une version « amateur » de Vampire Weekend (Self-Esteem (Wenga)). Ça ne casse pas 3 pattes à un canard -même norvégien- et c’est charmant.

Kakkmaddafakka, Hest, distribué par Rough Trade, ***

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Ph.C.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content