J’étais là – Boondox Project

Laurent Hoebrechts
Laurent Hoebrechts Journaliste musique

Refrain désormais connu: en devenant ces dernières années le genre musical le plus écouté dans le monde, le rap a aussi ressenti de plus en plus le besoin de revisiter une Histoire souvent mal documentée. La preuve avec deux nouveaux livres. Le premier est français et s’attarde sur le parcours de Driver, présent depuis 30 ans sur la scène hip-hop hexagonale. Le rappeur de Sarcelles, également homme de média (son podcast Featuring cartonne), a raconté ses aventures à Ismaël Mereghetti, qui l’a retranscrite en quelque 300 pages. Une gageure tant le parcours de ce personnage hors norme est foisonnant. Truffé d’anecdotes bigger than life, J’étais là croise aussi bien MC Solaar que Booba, Charles Aznavour et Manu Dibango. Savoureux.

© National

L’autre publication est belge. Boondox project revient sur l’histoire du fanzine du même nom -huit numéros entre 1993 et 1996-, et sur Bigshot, le collectif de graffeurs bruxellois à l’origine de la publication. Constitué à l’arrache (et avec pas mal de roublardise), le projet est ici republié quasi dans son intégralité, entre photos de trains “redécorés” par la bande, chroniques et interviews (NTM, Assassin, etc.). Outre ses archives brutes de décoffrage, le recueil démarre par une passionnante introduction. Une remise en contexte d’une quarantaine de pages, racontant la dissidence hip-hop dans un Bruxelles aujourd’hui disparu. Avec, pour ne rien gâcher, un sens de la formule et de l’image, carburant aux fulgurances.

De Driver & Ismaël Mereghetti, éditions Faces cachées/Hors Cadres.

7

Collectif, éditions Hit and Run/Bigshot.

8

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content