Critique | Musique

Isbells – Stoalin’

POP | Les groupes se cassent souvent les dents sur leur deuxième album. Après avoir écoulé plus de 10.000 exemplaires de son charmant premier disque en 2010, Isbells réussit l’exercice haut la main.

ISBELLS, STOALIN’, DISTRIBUÉ PAR ZEAL RECORDS. ***
LE 30/04 AU RATAPLAN (BORGERHOUT), LE 05/05 AU PUTROCK (BERINGEN), LE 15/05 AUX NUITS BOTA, LE 24/06 À GENK ON STAGE, LE 01/07 À ROCK WERCHTER.

POP | Les groupes se cassent souvent les dents sur leur deuxième album -ou du moins celui de la confirmation. Après avoir écoulé plus de 10.000 exemplaires de son charmant premier disque en 2010 et avant de jouer à Werchter, puis de prendre l’avion pour la Chine où une tournée l’attend, Isbells réussit l’exercice haut la main. Tout en délicatesse et chuchotements, Stoalin’ prend le relais du premier Bon Iver (même plus « bon iverien » que ce qu’est devenu Justin Vernon) et emboîte la foulée harmonieuse des Fleet Foxes. Gaëtan Vandewoude peut passer la ligne les bras au ciel. Certains podiums ont des allures de victoire.

J.B.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content