Critique | Musique

Gillian Welch – The Harrow & the Harvest

FOLK | Cinquième album pour la New-Yorkaise ignorée en nos régions francophones, mais adulée par « ceux qui savent », du côté du Guardian anglais et des anthropologues d’Uncut et Mojo.

Gillian Welch, The Harrow & the Harvest, distribué par Warner. ****

Ecouter l’album sur Spotify.

FOLK | Cinquième album pour la New-Yorkaise ignorée en nos régions francophones, mais adulée par « ceux qui savent », du côté du Guardian anglais et des anthropologues d’Uncut et Mojo. Signe indéniable d’une distinction musicale qui, dans ce cas-ci, instaure le folk en religion dominante. Ce premier enregistrement perso en 8 années saisit la quadra dans ses épures: la voix, légèrement ponctuée de mélancolie traînante, coule en cascade limpide alors que les compositions empruntent une forme quasi mathématique de chansons idéales. Atmosphériques et dépouillées, narratives jusqu’à l’hypnose (The Way It Will Be, Tennessee), où chaque écoute justifie un peu plus les compliments à charge de Miss Welch.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Ph.C.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content