Critique musique : Le synthé catchy de Kiwi Jr.

3,5 / 5
© National
3,5 / 5

Album - Chopper

Artiste - Kiwi Jr.

Genre - Rock

Label - Sub Pop/Konkurrent

Julien Broquet
Julien Broquet Journaliste musique et télé

Décidément, il y en a qui ne perdent pas de temps. Tête de gondole de la nouvelle scène indie rock canadienne, Kiwi Jr. a réussi, plus que les autres, à mettre la pandémie de coronavirus à profit. Après Football Money et Cooler Returns, le quatuor de Toronto déballe ni plus ni moins que son troisième album en deux ans.

Produit par Dan Boeckner (Wolf Parade, Handsome Furs, Arcade Fire), le nouvel opus Chopper joue comme ses prédécesseurs dans la cour de récréation avec Pavement et les Strokes, ou encore le Spinto Band et Weezer. C’est frais. C’est fun. Un disque à guitare et synthé, poppy et catchy, pour les enfants des années 1990 qui préféraient MTV et Radio 21 à NRJ et Contact.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Kiwi Jr. : le 21/09 au Botanique.

Partner Content