Critique | Musique

Critique musique : Wu-Lu crée son univers sombre et enfumé dans son premier album

4 / 5
© National
4 / 5

Album - Loggerhead

Artiste - Wu-Lu

Genre - Rock

Label - Warp/V2

Julien Broquet
Julien Broquet Journaliste musique et télé

“Loggerhead”

Frère jumeau du guitariste de Warmduscher et d’Insecure Men, Miles Romans-Hopcraft, membre du collectif Touching Bass, sort chez Warp un premier album qui célèbre le mélange des genres. Hip-hop lo-fi, dark soul, rock, punk, dub, garage, jungle, musiques bruitistes… Sans réinventer la roue mais audacieux et inspiré dans sa manière de la faire tourner, Wu-Lu se crée un univers sombre et enfumé bien à lui. C’est noir. C’est lourd. Ça se rapproche souvent des sonorités industrielles et ça renvoie à la musique tordue d’un Tricky, d’un Dean Blunt, voire d’un Gonjasufi. Un disque claustrophobe, politique, schizophrène et sale pour penser le monde de demain et questionner le futur (brouillon ou pas) de la musique.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Partner Content