Critique | Musique

Critique musique : un premier album réussi pour Naima Bock

4 / 5
© National
4 / 5

Album - Giant Palm

Artiste - Naima Bock

Genre - Folk

Label - Sub Pop

Laurent Hoebrechts
Laurent Hoebrechts Journaliste musique

«Giant Palm»

Née à Glastonbury d’un père brésilien et d’une mère grecque, Naima Bock a grandi à São Paulo avant de revenir en Angleterre. De cet itinéraire, on retrouve des traces dans un premier album brillant qui, pour s’ancrer dans le folk anglais, rappelle également les évidences mélodiques des musiques brésiliennes – la reprise du standard bossa nova O Morro. Un temps bassiste au sein des Londoniennes post-punk de Goat Girl, Naima Bock ne pensait pas forcément ressortir de la musique, ayant repris des études d’archéologie. C’est sa rencontre avec le producteur Joel Burton qui va la convaincre de publier les chansons accumulées en solo. Enregistrées chez Dan Carey, elles se faufilent harmonieusement entre folk, pop, jazz et nappes électroniques, à la fois gracieuses et généreuses.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content