Critique | Musique

Critique musique : la recette maximaliste d’Hudson Mohawke fonctionne toujours

3,5 / 5
© National
3,5 / 5

Album - Cry Sugar

Artiste - Hudson Mohawke

Genre - Electro

Label - Warp

Laurent Hoebrechts
Laurent Hoebrechts Journaliste musique

Sept ans après son dernier album (Lantern), Hudson Mohawke est de retour. Il revient avec un disque fortement influencé, selon ses propres dires, par les musiques de film, de «Vangelis à John Williams». Dans les faits, Cry Sugar perpétue surtout la recette maximaliste et l’humour goofy qui ont démonté nombre de pistes de danse durant les années 2010. Avec ses voix soul extatiques et son beat concassé, Intentions représente bien le genre de claques dance que s’échine à donner Hudson Mohawke. Même dans ses passages les plus «apaisés» (Lonely Days), le producteur de Glasgow ne peut s’empêcher de pousser les curseurs. La bonne surprise étant que la formule fonctionne toujours aussi bien, prenant même ici et là une nouvelle ampleur. Costaud.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content