Critique | Musique

[Critique ciné] Adama, une curiosité

Adama, de Simon Rouby © DR
Nicolas Clément
Nicolas Clément Journaliste cinéma

ANIMATION | Si les qualités plastiques sont parfois très discutables, le récit ne manque pas d’ambition.

Si les qualités plastiques sont parfois très discutables (un hybride 3D au rendu étrangement froid et figé…), le récit ne manque pas d’ambition, conte cruel de la jeunesse qui embarque un ado africain à la recherche de son grand frère sur la piste de la « Force noire », ce corps de tirailleurs sénégalais parti combattre durant la guerre 14-18 pour l’Empire colonial français. Capable l’espace de quelques secondes de traduire l’horreur des tranchées avec une inventivité formelle étonnante, le film souffre hélas d’une narration trop linéaire, et de dialogues souvent très appuyés. Visible dès neuf ans, une curiosité malgré tout.

DE SIMON ROUBY. AVEC LES VOIX D’AZIZE DIABATE ABDOULAYE, PASCAL N’ZONZI, OXMO PUCCINO. 1H22. SORTIE: 21/09. ***

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content