Critique | Musique

Buzzcocks – A Different Compilation

PUNK | Du line-up classique -novembre 1977 à mars 1981-, seuls Pete Shelley et Steve Diggle ont survécu aux avatars du punk anglais. Après 3 albums fulgurants parus au crépuscule des seventies, le groupe de Manchester n’a jamais plus trouvé la même alchimie de pop absolue et de virulence électrique. Alors que penser du réenregistrement par le combo de 24 de ses titres, dont les deux-tiers peuvent être considérés comme de parfaits suppositoires punks? Paradoxalement, ils sont souvent livrés dans un état plus crasseux que les originaux, tout en conservant -relativement- la fièvre d’époque. A quoi cela sert? Probablement à séduire un jeune public dont les parents ne s’étaient même pas encore rencontrés en 1977 ou à remplacer les vinyles vintage fatigués.

PH.C.

Buzzcocks, A Different Compilation, distribué par V2 Records.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content