Critique | Musique

Baby Dee – Regifted Light

POP | On parle beaucoup, énormément même, d’Antony Hegarty et de ses Johnsons, mais on s’étend nettement moins couramment sur Baby Dee. Transsexuel quinquagénaire, singer, songwriter, accordéoniste, performer qui enchaîne les albums de pop baroque depuis 10 ans… Sur son nouvel album, Regifted Light, produit par Andrew W.K., l’ancien harpiste d’Antony joue exclusivement du piano et, par sa voix ni féminine ni masculine portée par une orchestration à la fois délicate et emphatique, convie à un road trip émotionnel splendide, tour à tour joyeux et bouleversant. Baby Love…

Baby Dee, Regifted Light, distribué par Drag City, ****

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

J.B.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content