Guy Verstraeten
Guy Verstraeten Journaliste télé

20.20 RTL TVI

PRÉSENTÉ PAR BARBARA MERTENS ET PASCAL VREBOS. AVEC ANDRÉ LAMY ET FRÉDÉRIC DUBUS.

Drôle d’alchimie que celle de Frédéric duBus et d’André Lamy. Ou quand la plume aiguisée d’un caricaturiste dans le vent, fan des Monty Python et pas fan du tout de Laurent Gerra, rencontre la franche rigolade, façon Grosses Têtes, d’une voix multi-facettes bien de chez nous. Depuis deux ans maintenant, les compères sévissent en radio, sur Bel RTL, dans un Votez pour moi audio au succès non démenti. Au point, d’ailleurs, de décliner la formule sur CD, en librairie ou en télé. Mais la première tentative en télé avait laissé perplexe, jusqu’aux auteurs eux-mêmes. « J’étais un peu déçu du premier essai télévisuel, qui s’apparentait à un spectacle filmé », confie Frédéric duBus. Dans cet opus-ci, mieux préparé, le show a été gonflé de séquences tournées en extérieur et de doublage d’images d’archives, qui relèveront la sauce mitonnée sur le plateau (principalement les prestations « live » de Lamy).

DU FIN ET DU GRAS

Lamy et duBus n’avaient pas encore totalement finalisé l’émission quand on les a rencontrés: si le premier, infatigable comédien (25 ans de carrière tout de même), se montrait des plus optimistes, le dessinateur, de son côté, admettait « partir dans l’inconnu, sans véritable référence, en devant tout inventer. «  De fait, il y aura probablement du fin et du gras, du drôle et du fade durant cette heure et demi. Certaines séquences, comme le running gag d’un André Flahaut casqué, à la recherche de son poste (de ministre de la Défense), du Parlement jusqu’à la… Poste, feront certainement mouche. Alors que d’autres, comme le réveillon durable des Ecolo manquent un peu d’inspiration. « On tape sur tout le monde, sans exception. Ça rend les politiciens sympathiques et ils en ont besoin. Surtout Didier Reynders », ajoute, perfide, André Lamy. Didier Reynders, justement, dont les talents d’acteur, en pianiste russe désargenté, ne manquent pas d’étonner. On verra également Elio Di Rupo en boucher de Mons ou Joëlle Milquet en miss météo. Et Jean-Michel Javaux en propriétaire de déchetterie suspecte: « C’est toxique ça, Grand? Mets-le dans les arbres! » Bien vu.

Guy Verstraeten

Partner Content