Michel Verlinden
Michel Verlinden Journaliste

Sur tous les fronts. Une exposition à la Barbican Art Gallery de Londres permet de revoir les images iconiques de Robert Capa. Retour sur un mythe.

à la Barbican Art Gallery, Silk Street, à Londres. Jusqu’au 25/1/09.

Mort d’un soldat républicain. Cette image qui date du 5 septembre 1936 est passée dans l’inconscient collectif. Tout le monde a en tête la vision de ce soldat comme suspendu dans l’éternité, photographié par Capa juste avant de s’effondrer. La dramaturgie de la prise de vue est totale en ce que ce combattant est arrêté net dans sa progression. Sur le point de lâcher son arme – la symbolique est forte -, il tombe en arrière, comme crucifié, martyr christique d’une noble cause. Autour de lui, le décor minimal concède quand même quelques informations: l’ombre portée permet de situer la prise du cliché en fin d’après-midi. L’homme est photographié seul, en pied, en légère contre-plongée, ce qui indique la proximité du photographe. Si elle a tant marqué les esprits, c’est que l’image est dans le même temps symbole du soldat républicain mourant au combat et emblème du reporter engagé risquant sa vie pour que triomphe l’information. L’allégorie qu’on peut y lire, elle aussi, est bicéphale, celle de la lutte ardente du peuple espagnol contre le fascisme et celle de l’imminente chute de la république. On comprend mieux pourquoi le cliché est devenu le symbole même de la guerre d’Espagne. Beaucoup de spécialistes considèrent d’ailleurs cette image comme parfaite. Au point d’en devenir suspecte. Dès les années 70 en effet, des photographes anglais ont émis des doutes quant à l’authenticité de la prise de vue. Pour eux, il s’agissait clairement d’une mise en scène. Plutôt gênant pour ce pionnier du photojournalisme – toujours prêt à dégainer son mythique Leica – qui avait coutume de répéter:  » Si vos photos ne sont pas assez bonnes, c’est que vous n’êtes pas assez près. »

Un nouvel éclairage

L’exposition This Is War! Robert Capa at Work entend apporter de nouveaux éléments sur cette controverse qui dure encore aujourd’hui. Pour la première fois en Europe, elle montre une série d’images inédites prises le jour même par le reporter. Celles-ci éclairent d’un nouveau jour les circonstances qui ont présidé à cet arrêt sur image culte. Mais là ne s’arrête pas le propos de l’événement. En rassemblant anciens tirages, photographies rares, planches contact, notes manuscrites, correspondance et couvertures originales de magazine, This Is War! jette un regard profond sur les méthodes de travail qui étaient celles de ce photographe originaire de Hongrie. Outre la guerre d’Espagne, l’exposition donne également à voir les fameux clichés qu’il a pris le 6 juin 1944 à Omaha Beach. Même si une partie de ses images a été détruite lors d’un accident en chambre noir, Capa reste un témoin capital de ce moment crucial de l’histoire. Spielberg s’en est d’ailleurs fortement inspiré pour réaliser Il faut sauver le soldat Ryan. Difficile de penser que Capa soit autre chose que « le » témoin du 20e siècle.

www.barbican.org.uk

Michel Verlinden

Partner Content