Sound of metal – Tracks spécial metal/scandale

David Gunn de King 810 © getty images

Les flingues. Les armes à l’école. Se faire planter. Se faire tirer dessus. Tirer sur des gens. Bande. Famille d’accueil. Bande. Famille d’accueil. Bande. Bande. Prison. Prison. Prison. C’est toute mon histoire.” David Gunn est né dans la violence du White Trash américain. David Gunn est le chanteur de King 810, le groupe de metal le plus scandaleux des États-Unis. “Trop con”, comme il dit, pour faire des trucs bidon, Gunn a participé à l’attaque du Capitole et joue dans ses clips (à l’occasion bannis de YouTube pour incitation à la haine) sans doublure. Comme Jean-Paul Belmondo. Gunn est de Flint, dans le Michigan (toile de fond de plusieurs documentaires de Michael Moore) et a été arrêté la première fois à 9 ans pour une fusillade dans un parc… Gunn tenait à devenir quelqu’un dans son quartier et ça ne voulait pas dire aller à la fac. Bagarre à répétition. Apologie de la violence. Il a fini par former King 810 avec un compagnon de cellule.

“Comme disent les Vikings, seuls les poissons morts suivent le courant. Le metal fait recette mais fait-il encore scandale?” L’émission Tracks de vendredi se pose la question et raconte ses frasques. Du Maroc à Tahiti en passant par le Népal.

Mötley Crüe qui en connaît un rayon en cuite, orgie, overdoses et destruction de chambres d’hôtel. Zeal and Ardor et ses satanic spirituals. Les Babymetal et leurs japoniaiseries. Tikahiri qui joue du metal au pays du ukulele. Mystic Moods, groupe 100% féminin de Casablanca. Mr. Marcaille, installé à Bruxelles, qui joue du violoncelle pour réconcilier Bach et Motörhead. Les Tchèques scato de Gutalax, spécialistes de la cabine WC stage diving. Ou encore Alice Cooper, le godfather de l’apocalypse, qui dit que la provocation est morte et qu’on ne peut plus vraiment choquer le public. La meilleure (et de loin) émission culturelle du PAF lance ce vendredi -week-end de Hellfest- un long et embouteillé été festivalier. Cette spéciale metal/scandale ponctue une soirée thématique avec un docu sur Iron Maiden ( Flight 666) et le concert, capté la veille, des Scorpions à Clisson (est-ce bien raisonnable?). Il se double aussi, après deux ans sans public, d’une soixantaine de retransmissions de concerts (Sepultura, Opeth, Suicidal Tendencies, Social Distortion…) disponibles en ligne. L’occasion de rattraper le coup si vous n’avez pas votre ticket pour les portes de l’enfer en Loire-Atlantique… 350 concerts sont prévus à Clisson en l’espace de deux week-ends.

Numéro thématique de l’émission culturelle.

8

Partner Content