Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

20.30 PLUG RTL

COMéDIE DRAMATIQUE D’ ANG LEE. AVEC EMMA THOMPSON, KATE WINSLET, HUGH GRANT. 1995.

Ang Lee est vraiment un cinéaste étonnant. Le natif de Taiwan, devenu artiste international reconnu, a su aborder la société américaine de personnelle et percutante manière dans des films comme The Ice Storm, Le Secret de Brokeback Mountain et le tout neuf Hôtel Woodstock qui sortira d’ici quelques semaines en Belgique. Mais il aura aussi marqué les esprits en réussissant à merveille l’adaptation du classique de la littérature… anglaise qu’est Raison et sentiments. Le roman de Jane Austen, publié en 1811, chronique les mésaventures des Dashwood, une famille aisée du Sussex. A la mort de leur père, Elinor, Marianne, Margaret et leur maman se voient spoliées de leur héritage par leur demi-frère (né d’un premier mariage du père) et sa femme. Ainsi ruinées d’injuste manière, elles devront déménager et gagner le Devonshire, où les accueille un généreux parent. Les s£urs Dashwood ne seront pas indifférentes aux choses de l’amour, mais leurs élans plus ou moins avoués se heurteront aux réalités de leur désormais très faible statut financier. La raison contre les sentiments, la vérité intime bridée par le statut social, la très talentueuse Jane Austen en fait la matière d’un canevas remarquable, sur lequel se dessinent de superbes portraits féminins.

PASSIONNANT

Venant après deux adaptations en mini-séries pour la BBC, celle d’Ang Lee remporta un succès mérité, tant il saisit bien l’essence même de l’art de la romancière, et trouve les solutions cinématographiques pour le servir au mieux. Son élégance de trait, sa subtilité, son aptitude à prendre de la distance critique tout en touchant par l’émotion, se prêtent idéalement à un Raison et sentiments qui bénéficie par ailleurs d’une distribution superbe. Emma Thompson interprète Elinor, la plus réservée des s£urs, Kate Winslet jouant la plus jeune et très romantique Marianne, et Hugh Grant le charmant Edward Ferrars, tandis qu’Alan Rickman campe l’austère mais sensible colonel Brandon. Le tout fait un spectacle d’autant plus passionnant que la recréation de l’Angleterre du XIXe siècle engendre de très belles images.

Louis Danvers

Partner Content