Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

Michel, l’Africain – Le réalisateur belge de Mobutu roi du Zaïre et de Congo River poursuit sa quête africaine avec le formidable Katanga Business. Une nouvelle réussite!

De Thierry Michel. 2 h. Sortie: 01/04.

Après avoir narré la saga de Mobutu roi du Zaïre avec des accents shakespeariens, puis

remonté le cours majestueux de la Congo River en quête de vérité historique et humaine, Thierry Michel poursuit son fascinant travail de cinéaste du réel dans cette RDC (République Démocratique du Congo) où se jouent en partie les nouveaux rapports économiques mondiaux. Sa caméra s’est arrêtée dans la province du Katanga, aussi vaste que riche en ressources naturelles hautement convoitées. C’est le théâtre d’opérations de sociétés minières longtemps dominées par des entrepreneurs belges, tels ce George Forrest dont le père s’était installé au Congo dès les années 20 et dont la société Malta Forrest, puissante holding internationale, fait de lui encore aujourd’hui le plus important employeur du pays. Entre l’exploitation officielle des richesses minières et la quête désespérée de dizaines de milliers de « creuseurs », ces hommes qui cherchent à survivre en occupant et travaillant illégalement des terrains appartenant aux industriels, le contraste est immense, et le film s’en fait le témoin. Mais Katanga Business cadre aussi la lutte des travailleurs officiels pour obtenir des conditions de salaire et de travail plus décents. Et il ne manque pas de montrer comment le paysage évolue sous l’influence grandissante des investisseurs chinois, venus là chargés de capitaux, de promesses, d’ambitions et parfois même de personnel venu d’Asie opérer les mines à la place des locaux! La mondialisation a bel et bien rattrapé l’Afrique, dont il n’est pas certain que le nouveau « partenaire » chinois se montre moins gourmand et plus respectueux que ceux dont le trône vacille aujourd’hui.

figure tutélaire

Et dans ce contexte où s’exacerbent les appétits des uns, les craintes des autres et la résistance d’autres encore, des figures étonnantes se mettent à émerger, comme ce Moïse Katumbi dont la figure domine le film de Thierry Michel. Ce séduisant quadragénaire fut un des hommes d’affaires les plus puissants du Katanga avant d’entrer en politique et d’en devenir le gouverneur. Egalement président du club de football champion Mazembe, ce leader charismatique, populaire et populiste possède une présence devant la caméra qui fait de lui le personnage central du tableau peint à force détails par le réalisateur belge. Un personnage si réel, et dont pourtant aucun scénariste de fiction n’aurait osé imaginer l’existence! Les scènes où Katumbi apparaît, avec ou sans son chapeau de cow-boy, sont parmi les plus extraordinaires jamais filmées par Thierry Michel. Lequel sait mieux que quiconque, dans le contexte très particulier d’un pays toujours en crise économique, politique, sociale et humaine, lier le particulier et le collectif, le portrait en mouvement et le canevas global dans lequel il s’inscrit forcément. Katanga Business est un film d’une force peu banale, où s’expriment et même s’incarnent pleinement des enjeux dépassant de loin le seul territoire katangais…

Louis Danvers

Partner Content