Louis Danvers
Louis Danvers Journaliste cinéma

SILENCE ET RéFLEXION – Un monastère à Venise accueille un film captivant, où quête spirituelle et doute intime confrontent un jeune novice à une profonde introspection.

De Saverio Costanzo. Avec Christo Jivkov, Stefano Antonucci, André Hennicke. Musique: Alter ego. 1 h 58. Sortie: 14/05.

Silence et prière. Tel est le programme imposé aux novices entrés dans un monastère de Venise. Andrea est de ceux-ci. En pleine crise existentielle, ce jeune homme intelligent, séduisant, a choisi de subir la période « d’essai » que les Jésuites ont instituée pour les candidats voulant intégrer l’ordre. Sa curiosité naturelle le poussant à tout observer, tout écouter (les paroles sont rares mais révélatrices…), Andrea va découvrir tout ce qui se trame sous la surface lisse et austère de la vie dans le monastère. Et tandis que lui est prodigué, comme à ses condisciples, l’enseignement d’une foi exigeante, intégrant des rituels de critique des uns par les autres et encourageant une certaine forme de délation, notre héros va devoir se confronter à d’autres questionnements.

VIRTUOSITé

Renoncera-t-il comme certains camarades n’ayant pas trouvé ce qu’ils avaient espéré? Restera-t-il, malgré le climat de soupçon permanent, de mensonge même parfois? Nous ne dévoilerons pas ici quelle issue choisira Andrea au terme d’un parcours riche en débats et en introspection. Mais sachez que Saverio Costanzo, un des jeunes talents majeurs du cinéma italien actuel, refuse les clichés confortables. Décidément attaché à l’idée d’un lieu clos, microcosme révélateur ( Private, son premier film, réunissait dans la même maison une famille palestinienne et des soldats israéliens), ce réalisateur aussi sensible qu’intelligent filme en virtuose. La manière dont il explore les couloirs du monastère, avec ces grandes fenêtres au travers desquelles on voit passer les bateaux, est aussi singulière que belle. Une vaste sélection de musiques classiques, posées très précisément sur les images, achève de donner à In memoria di me une force cinématographique intense. Sur le fil entre foi et rébellion, grâce et insoumission, le film avance en funambule tranquille, parfois un peu froid, parfois un peu distant, mais toujours captivant.

www.pierregrise.com/distribution

LOUIS DANVERS

Partner Content