Michel Verlinden
Michel Verlinden Journaliste

ta face au musée – A l’heure de Facebook et de la prolifération des images, le FotoMuseum d’Anvers questionne la notion de portrait par le biais d’une expo interactive.

Au FotoMuseum, à Anvers. Jusqu’au 14/06.Au départ, un constat: le portrait représente 51 % des photographies produites dans l’univers de la communication, qu’il s’agisse de publicité ou de presse. Le chiffre est avancé par une pointure en la matière: la célèbre agence photographique américaine Getty Images.  » Cette tyrannie du portrait a suscité un véritable questionnement au sein de l’agence, explique Gillesz Schippers, marketing manager pour l’Europe du Nord. Que raconte un portrait qui nous parle tant? Quelle est la définition de ce genre photographique? Pourquoi cet usage intensif? » Tous ces points d’interrogation débouchent aujourd’hui sur Face On, une exposition organisée en tandem par Getty Images et le FotoMuseum d’Anvers.  » Face à un thème d’une telle actualité, nous ne pouvions nous contenter d’un traitement classique« , poursuit Gillesz Schippers.

EXPO VIRTUELLE PARALLèLE

On confirme, une galerie de portraits, même issue d’une banque d’images aussi prestigieuse, aurait été une morne plaine. Les organisateurs ont donc imaginé une exposition interactive dans un esprit très « work in progress ». En clair, l’exposition physique qui ne comprend qu’une vingtaine de clichés réalisés par des photographes internationaux est dédoublée par une exposition virtuelle parallèle sur le Net. Cette dernière est le point de départ de l’aventure. Tout un chacun peut se rendre sur le site pour une cyber visite dont la finalité consiste à enrichir la galerie de portraits. Pour cela, il suffit d’uploader son image en l’intégrant dans une des 16 thématiques reprises – famille, groupe, news, mode… Une fois chargée sur le site, la photo en question sera imprimée en vue de rejoindre la salle d’expo bien réelle. A chacun, ensuite, de connaître son quart d’heure de gloire en allant la voir sur place côtoyer les signatures prestigieuses du fond Getty.

Parmi ces signatures, deux talents made in Belgium. Le premier, Eva Vermandel, photographe néerlandophone, livre un superbe portrait de PJ Harvey. Côté francophone, Régine Mahaux séduit le visiteur avec une sensuelle et inattendue image d’Eva Herzigova prise juste après la naissance de son fils en juin dernier. Une photo en forme de partie visible de l’iceberg pour cette photographe qui tire son épingle du jeu en immortalisant la foire aux vanités made in LA, entre Christina Aguilera et Marcia Cross. Ses séries font le tour de la planète en passant de People Magazine à Vanity Fair. Un clin d’£il amusant pour une photographe sincère qui, par ailleurs, a su sonder le gouffre derrière les yeux de Benoît Poelvoorde ou Guillaume Depardieu.

www.face-on.com

MICHEL VERLINDEN

Partner Content