Philippe Cornet
Philippe Cornet Journaliste musique

Les images de la carrière de la Blige sont autant d’indices sur ses états d’âme que ses manies de fringues. Une soul entre street-fashion et fashion victim, prouve que la star n’a jamais oublié ses moments difficiles.

1993 Mary a vingt-deux ans, son premier album sorti l’année précédente What’s the 411? a fini par imposer largement The Queen Of Hip-Hop Soul et son mix urbain de r’n’b moderne et de rap. La veste rouge à bandes blanches domine un look suburbain. La marque de fabrique ultime de Blige, les anneaux extra-larges, sont aussi l’héritage direct d’une enfance sauvage, entre la Géorgie et les projects de Yonkers.

1996 Allure de diva des savanes, cheveux glamour hollywoodien, maquillage millimétré: le chic-safari a dégrossi la kid turbulente même si ce look ébène ne fait pas disparaître les blessures intérieures. Derrière le Grammy Award et le succès, Mary se débat avec ses addictions (drogues, alcool) et sa relation violente avec K-Ci Hailey du groupe r’n’b Jodeci. Elle vient également de signer un contrat de management financier avec le sulfureux Suge Knigh.

2001 Mary en cuir, un classique. L’air plus âgé que ses trente ans. Sans doute apaisée par son premier single numéro un aux Etats-Unis – l’irrésistible Family Affair – et peut-être échaudée par la stratégie marketing de son label (MCA), insatisfaite des deux millions de copies vendues de son album No More Drama! Reformaté, repackagé, le disque ressort l’année suivante et se vend à un million de copies supplémentaires.

2002 Mary overtop. Entre deux albums, elle s’embarque dans sa plus sérieuse addiction: le shopping. Qu’il s’agisse du crocodile rouge Vuitton ou des bottes noires Gucci, les marques font flamber sa soul (son âme) pourtant en voie de lente guérison. Même si les signes extérieurs de richesse passent par cette coiffure corbeau qui ressemble – sérieusement – à un accident capillaire majeur. Ou a un cadeau empoisonné de Keith Richards.

2008 La femme apaisée, et mariée depuis 2003. Sweat haute-couture beige sur coiffure aux mèches décolorées et make-up raccords. Un peu de Cléopâtre mélancolique dans ce regard fixe. A trente-sept ans, Mary conserve néanmoins les boucles d’oreille XXL, sa madeleine d’adolescence. Son huitième album studio Growing Pains sorti le 18 décembre 2007 aux Etats-Unis s’y est vendu à 629 000 exemplaires la première semaine, c’est son quatrième numéro un américain. Souris Mary!

PHILIPPE CORNET

Partner Content