Critique | Livres

Chronique livre: Dictionnaire de la Nouvelle Vague

Jean-François Pluijgers
Jean-François Pluijgers Journaliste cinéma

CINÉMA | Si l’on pensait tout savoir de la Nouvelle Vague, mouvement rabâché s’il en est, et dont l’esthétique continue à imprégner des films de latitudes diverses, le dictionnaire que lui consacre aujourd’hui Noël Simsolo vient y apporter un magistral démenti.

Chronique livre: Dictionnaire de la Nouvelle Vague

En plus de 600 entrées, l’auteur (à qui l’on doit des essais consacrés à Hawks et Eastwood, notamment, mais encore de mémorables Conversations avec Sergio Leone) s’y livre à une exploration fouillée d’une nébuleuse qui devait bouleverser l’Histoire du cinéma à l’aube des années 60. Réalisateurs, producteurs, techniciens,… le panorama se veut exhaustif, qui englobe encore les films, des plus révérés aux plus obscurs, de l’incontournable A bout de souffle au méconnu Le reflux, unique réalisation du scénariste Paul Gégauff.

Au fil des notices, Simsolo laisse libre cours à ses enthousiasmes, évoquant par exemple « la mutine et gracieuse » Haydée Politoff, que n’ont certes pas oubliée les amateurs de Rohmer, qu’il assortit de réflexions avisées -ainsi, par rapport aux rôles respectifs des deux figures-clé du courant: « Autant Truffaut apparaît en chef de file de la Nouvelle Vague, autant JLG est son poète et son agitateur permanent. » Au passage, l’auteur tord le cou à quelques idées reçues, comme le procès en parisianisme du mouvement, dont il consacre Mathieu Amalric comme l’héritier actuel « car son style de cinéaste comme son jeu de comédien privilégient cette attitude de la NV où rigueur et liberté faisaient un mélange détonant au tournant des années 60. » Pertinent et… inépuisable.

  • DE NOËL SIMSOLO, ÉDITIONS FLAMMARION, 496 PAGES.

Partner Content