André-Paul Duchâteau, romancier et scénariste de Ric Hochet, est décédé

Paul André Duchateau © Belga
FocusVif.be Rédaction en ligne

Le scénariste André-Paul Duchâteau est décédé à l’âge de 95 ans, annoncent les éditions du Lombard. Journaliste et romancier, il était notamment connu pour les scénarios de la bande dessinée Ric Hochet, réalisée avec Tibet. Il a été « l’un des animateurs majeurs du journal Tintin dont il a par ailleurs été rédacteur en chef et directeur artistique ».

Né à Tournai en 1925, il « commence à noircir ses cahiers dès son adolescence alternant le graphisme, un peu, et l’écriture, beaucoup ».

À 16 ans, il publie un premier roman, « Meurtre pour Meurtre ». Dès le milieu des années quarante, il signe plusieurs centaines de nouvelles, dans Mystère-Magazine, tout d’abord, puis dans Fiction, Tintin ou 813. C’est lors de sa collaboration à l’hebdomadaire Bravo! qu’il croise la route de Tibet. En 1955, ils signent Ric Hochet, dans Tintin.

u003cstrongu003eIl faut une immense amitiu0026#xE9; pour u0026#xEA;tre capable de travailler une soixantaine d’annu0026#xE9;es avec quelqu’un, sans jamais se disputeru003c/strongu003e

En 1955, toujours, il part pour le Congo, s’installe à ce qui s’appelait encore Léopoldville et dirige « L’Avenir » et « Actualités Africaines ». Il engage… Joseph Mobutu, sergent comptable dans la Force Publique. Le scénariste imagine une trentaine d’enquêtes radiophoniques, diffusées sur Radio-Luxembourg.

Des années ’60 aux années ’80, André-Paul Duchâteau travaille notamment avec William Vance (Bruce J. Hawker), Rosinski, puis Kas (Hans), Daniel Hulet (Pharaon), Christian Denayer (Yalek, Alain Chevallier, Les Casseurs) et, toujours, Tibet (Chick Bill, Les Peur-de-Rien).

Sa production en bande dessinée atteint plusieurs centaines d’albums. On lui doit encore en tant que romancier « La 139e victime », « Mourir à Angoulême » ou « De Cinq à sept avec la mort », récompensé par le Grand Prix de Littérature policière.

Partner Content