Le réalisateur français a choisi la voie de l'exigence, de l'austérité, refusant toute manipulation sentimentale au profit d'une sobriété retenant l'émotion autant que faire se peut. Le résultat de son ample et patient travail est un film en tout point admirable, indispensable aussi et encore plus aujourd'hui, à l'heure où Internet favorise le développement de la gangrène négationniste, antisémite aussi. Shoah se passe d'archives pour privilégier les témoignages (certains, venant d'ex-bourreaux et complices, sont recueillis subrepticement). Il n'en est que plus fort!

  • Documentaire de Claude Lanzmann.
  • Ce mardi 12 novembre à 20h50 sur Arte.
Le réalisateur français a choisi la voie de l'exigence, de l'austérité, refusant toute manipulation sentimentale au profit d'une sobriété retenant l'émotion autant que faire se peut. Le résultat de son ample et patient travail est un film en tout point admirable, indispensable aussi et encore plus aujourd'hui, à l'heure où Internet favorise le développement de la gangrène négationniste, antisémite aussi. Shoah se passe d'archives pour privilégier les témoignages (certains, venant d'ex-bourreaux et complices, sont recueillis subrepticement). Il n'en est que plus fort!