Tout sur Thomas Gunzig

En temps normal, à ce moment-ci de l'année, on trépigne comme un chat affamé attendant sa ration de croquettes. La perspective d'un voyage fantasmé depuis des lustres, d'une tournée des grands festivals, d'un marathon d'expos à Arles, d'un banquet de lectures à rattraper, ou tout simplement d'un changement de rythme dans le train-train à grande vitesse du quotidien, cette perspective donc déclenche d'ordinaire une onde de plaisir, un ravissement par anticipation.

Moins sensibles au phénomène marketing des rentrées littéraires, les maisons d'éditions vouées aux polars et thrillers dévoilent leurs cartouches à l'an neuf. Et cette année encore, ça tire dans tous les sens.

C'est la rentrée littéraire. Parmi les 524 nouveaux romans en littérature française et traduite, sélection des 50 titres et auteurs qui ont toutes les raisons de faire parler d'eux, en long et en large.

Pour sa 33e édition, le Salon du livre de Genève mettait la Belgique francophone à l'honneur. L'occasion, pour une littérature en quête d'identité et de visibilité, de faire campagne.