Un vent de Night Fever souffle sur l'ADAM Museum

22/11/18 à 10:28 - Mise à jour à 10:27

Jusqu'au 5 mai 2019, l'ADAM-Brussels Design Museum présente Night Fever, une exposition dédiée au design et à la culture des discothèques d'après-guerre.

Un vent de Night Fever souffle sur l'ADAM Museum

Nightfever. Designing Club Culture 1960 - Today jusqu'au 5 mai au ADAM © ADAM Museum

Depuis sa création il y a 3 ans et fort de l'acquisition de la collection du Plasticarium par l'Atomium, l'ADAM-Brussels Design Museum offre aux visiteurs la possibilité de découvrir, au travers d'une exposition permanente, le surprenant design plastique des années 50 à nos jours. Composée d'environ 2000 objets en plastique, du plus commun des articles aux pièces uniques, l'exposition propose de redécouvrir plein de "bidules-machins-brols" devenus représentatifs d'une époque où le plastique avait un impact sur le design des objets quotidiens.

À partir du 21 novembre et jusqu'au 5 mai, l'ADAM accueille un projet d'envergure: la Night Fever. Designing Club Culture 1960-Today. Coproduite avec le Vitra Design Museum, cette exposition revisite l'histoire du design des discothèques et propose de découvrir l'influence des designers, des architectes, des sound designers et scénographes sur la manière dont les clubs des années 60 ont été érigés. L'exposition retrace le lien qui unit monde du design et boîtes de nuit: de nombreux clubs jouent sur le graphisme et le design de leur mobilier et marient lumière et la musique, mode et performance afin de créer une oeuvre complète.

Les visiteurs pourront entre autres revivre les nuits mythiques du Studio 54, de l'Hacienda, du Ministry of Sound et du Piper tout en se laissant immerger par des styles musicaux éclectiques grâce à l'installation musicale à effets lumineux imaginée par les deux artistes Konstantin Grcic et Mattias Singer. Les différents styles vestimentaires, courants musicaux ou égéries qui ont fait l'identité des clubs emblématiques d'une époque et d'une minorité seront représentés tout au long de l'exposition sans oublier les nombreuses personnalités qui ont marqué la vie nocturne des plus grandes villes du monde telles que Jean-Michel Basquiat, Grace Jones, Andy Warhol, Vivienne Westwood...

Des archives inédites, comme les mixtapes de Jean-Claude Maury, ancien résident du Mirano et précurseur dans la découverte du Balearic beat importé d'Ibiza, seront sorties du placard et seront accompagnées d'une série de collages réalisés par l'artiste dans le but d'illustrer ses productions.

L'exposition interroge aussi sur la place qu'occupent les discothèques dans la ville et comment elles se sont acclimatées aux mutations de nos sociétés contemporaines. Une conférence et un workshop sur le monde de la nuit seront organisés par le CIVA à Kanal-Centre Pompidou ainsi qu'un week-end de projections de films et de documentaires organisés au Cinema Galeries en avril.

L'ADAM proposera, à partir du mois de mars, un spin-off de l'exposition Night Fever avec un focus sur le graphisme de la nuit belge intitulé Designing the Night. A visual history of Belgium's nightclubs scene, qui exposera flyers, affiches et posters aux designs emblématiques des années 70 à 2010.

L'agence de tourisme visit.brussels met à disposition des visiteurs une Brussels Club Map qui leur permettra de partir à la recherche des lieux iconiques qui ont contribués à façonner la vie nocturne bruxelloise.

Emilie Petit