On commencera par Rive. Avec ce nouvel extrait de leur album Narcose, à paraître le 1er mars prochain, le duo formé par Juliette Bossé et Kevin Mahé achève de nous convaincre qu'il est à suivre au plus près. "Autour de moi, je l'ai rêvé, je les vois les filles debout / Sur nos visages, l'espoir caressé d'un nouveau souffle sur terre": Filles fait évidemment écho à la "troisième vague féministe" (après celles du début du 19e siècle et des années 70) qui gronde en ce moment. Le visuel est à nouveau confié à l'équipe de Temple Caché, dont le clip de Justice était déjà une petite merveille d'inventivité. Rive présentera ce premier album sur la scène du Botanique le 14 mars prochain.

De Narcose à Namdose, il n'y a que deux lettres qui mènent toutefois vers un univers bien différent. Soit celui de BRNS et Ropoporose réunis (relire notre interview ici), qui avaient "fusionné" pour une création singulière lors des dernières Nuits Botanique. Vu le succès de l'opération, l'étape suivante était logiquement d'enregistrer tout cela pour l'immortaliser sur disque. Woe en est le premier extrait, le voici clippé ci-dessous. L'album, sorti il y a dix jours, cela sera présenté sur la scène de l'Atelier 210 le 27 mars prochain.

Puisqu'on parlait du festival ProPulse, notre plus belle découverte dans les salles du Botanique aura sans hésiter été les gars de The Brums (on parle bien de découverte dans le sens "encore jamais vu sur scène": on avait déjà croisé la route de bon nombre d'excellents projets qui y étaient programmés, notamment lors du dernier Concours Circuit). Savant mélange de cuivres (BRass) et de batterie (drUMS) mais aussi de synthés baveux à souhait, les Liégeois récemment signés sur le label Luik Records font dans l'instrumental qui tabasse et donne furieusement l'envie de danser. La preuve avec ce clip enregistré live au Reflektor.

Eux aussi présents lors de ProPulse, Péritelle est une espèce de supergroupe du rap indé bruxellois, né de l'union de Carl (Carl et les Hommes-boîtes), Versatyl (Fou Detective), Zomb (Veence Hanao) et Sika (Froesheleirs). "On se déteste tous les deux jours, mais je t'embrasse sur les deux joues": les gars affectionnent la rime riche lourde de sens et s'amusent à parodier l'esthétique boys band pour un résultat au poil (roux et blonds, en l'occurrence).

Le morceau qui clôturera cette sélection ne sera pas une découverte mais plutôt des adieux en bonne et due forme. Piano Club, qui donnait son tout dernier concert "ever" le 1er février au théâtre du Trocadéro de Liège, "a craqué" au deuxième rappel pour cette reprise all-stars du Bohemian Rhapsody de Queen. Une performance de taille, à 13 sur scène (formule "& friends" oblige) qui fera date.