Dès les premiers échanges, les deux américains abordent plusieurs thématiques (la masculinité, le mariage, le patriotisme) autour de leur vision de l'avenir américain. "Le sujet de cette chronique, explique l'ancien président, c'est l'histoire des américains. Trouver ensemble le moyen de relier nos recherches à propos du sens de la vie, de la vérité avec la grande histoire des Etats-Unis. (...) Ce qu'on a découvert comme point commun, c'est que nous avons encore tous les deux le fantasme du rêve américain".

Notre dernière actualité sur Bruce Sprinsteen.

Barack Obama et Bruce Sprinsteen présentent leur parcours de vie dans le regard qu'ils ont l'un de l'autre. Ils évoquent notamment la question des "outsiders" : "Ça va devenir intéressant, s'exclame Obama, j'ai besoin de comprendre pourquoi tu étais un outsider. Je sais l'expliquer pour moi, mais un gars du new jersey, je l'aurais plutôt vu insider. " Et le boss de lui répondre : "Je ne pense pas que ça soit quelque chose que tu choisis. J'ai eu une enfance très étrange. J'ai grandi dans une petite ville, Freehold dans le New Jersey, 10.000 habitants (...) Mon père travaillait quand il pouvait mais il avait des troubles mentaux. Depuis que je suis tout petit, il souffre de schizophrénie. Ça a rendu la vie à la maison très compliquée."

Voir l'épisode 1 : Outsiders: An Unlikely Friendship:

Dans le deuxième épisode, Race in the United States, le Boss s'exprime sur la relation avec son ami et ancien saxophoniste de l'E Street Band, Clarence Clemons : "Quand tu passes quarante-cinq ans de ta vie avec une personne, ça ne se reproduit pas deux fois. Toutes les années... Ce qu'il en ressort, c'est que la race n'a aucune importance. On a vécu ensemble tout ce temps, on a traversé les Etats-Unis et on était probablement aussi proches que deux personnes peuvent l'être. Et en même temps, il y a une part de Clarence qui me restait inconnue. C'est une relation qui n'a ressemblé à aucune autre dans ma vie."

Voir Episode 2 : American Skin: Race in the United States :

La baladodiffusion se présente toujours de la même manière pour chaque épisode. L'ancien président des États-Unis introduit le sujet, pose quelques questions à Springsteen et la conversation est lancée.

Le couple Obama, les podcasts et Spotify

Cette série de podcast s'inscrit dans la politique de Spotify, initiée en 2019, dont le but est de favoriser l'essor ce type de format. Elle est le fruit de la collaboration entre la plateforme de streaming et l'entreprise de production que possèdent Barack et Michelle Obama: Higher Ground.

Dès les premiers échanges, les deux américains abordent plusieurs thématiques (la masculinité, le mariage, le patriotisme) autour de leur vision de l'avenir américain. "Le sujet de cette chronique, explique l'ancien président, c'est l'histoire des américains. Trouver ensemble le moyen de relier nos recherches à propos du sens de la vie, de la vérité avec la grande histoire des Etats-Unis. (...) Ce qu'on a découvert comme point commun, c'est que nous avons encore tous les deux le fantasme du rêve américain". Barack Obama et Bruce Sprinsteen présentent leur parcours de vie dans le regard qu'ils ont l'un de l'autre. Ils évoquent notamment la question des "outsiders" : "Ça va devenir intéressant, s'exclame Obama, j'ai besoin de comprendre pourquoi tu étais un outsider. Je sais l'expliquer pour moi, mais un gars du new jersey, je l'aurais plutôt vu insider. " Et le boss de lui répondre : "Je ne pense pas que ça soit quelque chose que tu choisis. J'ai eu une enfance très étrange. J'ai grandi dans une petite ville, Freehold dans le New Jersey, 10.000 habitants (...) Mon père travaillait quand il pouvait mais il avait des troubles mentaux. Depuis que je suis tout petit, il souffre de schizophrénie. Ça a rendu la vie à la maison très compliquée."Voir l'épisode 1 : Outsiders: An Unlikely Friendship: Dans le deuxième épisode, Race in the United States, le Boss s'exprime sur la relation avec son ami et ancien saxophoniste de l'E Street Band, Clarence Clemons : "Quand tu passes quarante-cinq ans de ta vie avec une personne, ça ne se reproduit pas deux fois. Toutes les années... Ce qu'il en ressort, c'est que la race n'a aucune importance. On a vécu ensemble tout ce temps, on a traversé les Etats-Unis et on était probablement aussi proches que deux personnes peuvent l'être. Et en même temps, il y a une part de Clarence qui me restait inconnue. C'est une relation qui n'a ressemblé à aucune autre dans ma vie."Voir Episode 2 : American Skin: Race in the United States : La baladodiffusion se présente toujours de la même manière pour chaque épisode. L'ancien président des États-Unis introduit le sujet, pose quelques questions à Springsteen et la conversation est lancée.Le couple Obama, les podcasts et SpotifyCette série de podcast s'inscrit dans la politique de Spotify, initiée en 2019, dont le but est de favoriser l'essor ce type de format. Elle est le fruit de la collaboration entre la plateforme de streaming et l'entreprise de production que possèdent Barack et Michelle Obama: Higher Ground.