Pour départager 85 rappeurs sur leurs qualités en lettres, Matt Daniels a étudié le répertoire de ces derniers sur base des premiers 35000 termes utilisés dans les paroles de leurs chansons. Les prolifiques comme Jay-Z pourraient ainsi être comparés aux nouveaux venus comme Drake (mais la nouvelle garde des Kendrick Lamar, Tyler the Creator & co ont dû être écartés faute de discographie extensive).

Le résultat, visible sous forme d'une infographie interactive à consulter par ici, est plutôt surprenant: alors que sur son oeuvre complète, Shakespeare met une branlée à tous ces rappeurs avec ses 28.829 mots de vocabulaire utilisés, dans ce cas-ci, c'est plutôt le Wu-Tang Clan qui le mettent knock out avec 5895 mots contre 5170. Et pas seulement collectivement: la plupart de ses membres (GZA, RZA, Ghostface Killah...) se retrouvent en effet dans le haut du classement.

L'autre surprise, c'est l'apparition d'Aesop Rock en tête du classement: alors que Daniels l'avait d'abord écarté de sa collecte de données, le jugeant trop obscur, celui-ci explose le graphique, qui n'a d'ailleurs pas été mis à l'échelle pour lui par souci esthétique.

Les résultats in extenso et l'analyse des données sont à consulter sur le site de Matt Daniels.

Pour départager 85 rappeurs sur leurs qualités en lettres, Matt Daniels a étudié le répertoire de ces derniers sur base des premiers 35000 termes utilisés dans les paroles de leurs chansons. Les prolifiques comme Jay-Z pourraient ainsi être comparés aux nouveaux venus comme Drake (mais la nouvelle garde des Kendrick Lamar, Tyler the Creator & co ont dû être écartés faute de discographie extensive). Le résultat, visible sous forme d'une infographie interactive à consulter par ici, est plutôt surprenant: alors que sur son oeuvre complète, Shakespeare met une branlée à tous ces rappeurs avec ses 28.829 mots de vocabulaire utilisés, dans ce cas-ci, c'est plutôt le Wu-Tang Clan qui le mettent knock out avec 5895 mots contre 5170. Et pas seulement collectivement: la plupart de ses membres (GZA, RZA, Ghostface Killah...) se retrouvent en effet dans le haut du classement.L'autre surprise, c'est l'apparition d'Aesop Rock en tête du classement: alors que Daniels l'avait d'abord écarté de sa collecte de données, le jugeant trop obscur, celui-ci explose le graphique, qui n'a d'ailleurs pas été mis à l'échelle pour lui par souci esthétique.Les résultats in extenso et l'analyse des données sont à consulter sur le site de Matt Daniels.