La scène se déroule en octobre 2017 -précisément la veille des révélations du New York Times sur les agissements de prédateur sexuel d'Harvey Weinstein... Ce soir-là, Loyle Carner donne un concert à Norwich, à 150 kilomètres à l'est de Londres. "C'était une soirée particulière parce que c'était la première fois que je rencontrais la petite soeur de ma copine. Je savais qu'elle était dans la salle, j'étais forcément un peu nerveux." Il l'est d'autant plus quand il voit revenir Elisa Imperilee en pleurs, dans les coulisses: programmée en première partie, la moitié du duo Elisa & Srigala a eu droit à une série d'insultes machos pendant son concert. "J'étais dégoûté! Quand je suis monté sur scène, j'ai juste dit: "Il n'y a pas de place pour le sexisme dans mes concerts." C'est là que le public a commencé à pointer le gars en question. C'était un jeune type, peut-être 17, 18 ans. Je lui ai demandé de partir. C'était difficile, mais si tu ne paies pas pour tes actions quand tu es jeune, tu ne comprendras jamais."
...