Neil Young ne passe pas tout son temps à inventer les iPod Hi-Fi du futur. Il vient aussi de faire un solide retour dans le passé en enregistrant son nouvel album, A Letter Home, entièrement dans une cabine d'enregistrement datant des années 40, le Voice-O-Graph, récemment restaurée par Jack White. Pour la petite histoire, lors dernier Record Store Day, alors que la cabine qui enregistre directement sur vinyle était mise à disposition du public, l'idée a germé chez Young et White. Quand un jeune homme y a chanté un titre de Neil Young, celui-ci s'est dit "hé, je veux aussi faire ça! Je pourrais même enregistrer un album complet là-dedans", comme il l'expliquait récemment au Tonight Show de Jimmy Fallon.

Résultat: un album de 11 reprises dépouillées jusqu'à la moelle, le loner n'utilisant rarement autre chose que sa voix, sa guitare acoustique et son harmonica, exception faite du classique Since I Met You Baby d'Ivory Joe Hunter joué au piano. On y retrouve donc des morceaux de Bob Dylan, Bruce Springsteen, Phil Ochs, Willie Nelson ou encore Bert Jansch, celui-là même dont Neil Young s'est inspiré pour écrire son Needle and the Damage Done.

L'album A Letter Home sera disponible dès ce vendredi 23 mai en version standard et super-deluxe, ainsi que sur iTunes où il est d'ores et déjà possible de le précommander.

Neil Young ne passe pas tout son temps à inventer les iPod Hi-Fi du futur. Il vient aussi de faire un solide retour dans le passé en enregistrant son nouvel album, A Letter Home, entièrement dans une cabine d'enregistrement datant des années 40, le Voice-O-Graph, récemment restaurée par Jack White. Pour la petite histoire, lors dernier Record Store Day, alors que la cabine qui enregistre directement sur vinyle était mise à disposition du public, l'idée a germé chez Young et White. Quand un jeune homme y a chanté un titre de Neil Young, celui-ci s'est dit "hé, je veux aussi faire ça! Je pourrais même enregistrer un album complet là-dedans", comme il l'expliquait récemment au Tonight Show de Jimmy Fallon.Résultat: un album de 11 reprises dépouillées jusqu'à la moelle, le loner n'utilisant rarement autre chose que sa voix, sa guitare acoustique et son harmonica, exception faite du classique Since I Met You Baby d'Ivory Joe Hunter joué au piano. On y retrouve donc des morceaux de Bob Dylan, Bruce Springsteen, Phil Ochs, Willie Nelson ou encore Bert Jansch, celui-là même dont Neil Young s'est inspiré pour écrire son Needle and the Damage Done.L'album A Letter Home sera disponible dès ce vendredi 23 mai en version standard et super-deluxe, ainsi que sur iTunes où il est d'ores et déjà possible de le précommander.