Depuis une bonne dizaine d'années, Elias Devoldere n'a cessé de multiplier les collaborations. On a vu le batteur gantois jouer au sein de groupes comme Hypochristmutreefuzz, John Ghost, Kabas, Hast, etc. Ou encore composer pour la danse et le théâtre. Mais c'est surtout au sein de Nordmann, l'imparable formation jazz-rock menée par le saxophoniste Mattias De Craene, qu'il s'est fait remarquer. Le point commun entre la plupart de ces activités musicales? Un goût certain pour l'aventure et l'expérimentation. Pour un certain romantisme aussi, ample et élégant. Des qualités que l'on retrouve sur ses premiers morceaux solos. Le néo-trentenaire vient en effet de publier trois singles sous son nom - South, Parasites, et Day 2-, avant un premier EP à paraître cet automne. Quelque part entre Radiohead et Sigur Rós, Elias y déploie une mélancolie capiteuse, déployant d'amples paysages en noir et blanc, jamais plombés -à l'image de ses visuels jouant sur les ombres et lumières.

Dès 18h, au See U, Ixelles. Ouverture des portes à 16h.

Confirmez votre présence via l'événement Facebook.

1+1*: 1 boisson achetée, 1 boisson offerte

* jusqu'à 18h30 et sur présentation de votre carte de membre Vif Club 2021, valable pour max. 2 personnes par carte.

Tout l'été, See U vous propose des activités variées: guinguette, concerts, DJ sets, cinéma en plein air, marchés, expos, ateliers pour enfants, guinguette pour se restaurer... Plus d'infos sur facebook.com/see.u.brussels

Depuis une bonne dizaine d'années, Elias Devoldere n'a cessé de multiplier les collaborations. On a vu le batteur gantois jouer au sein de groupes comme Hypochristmutreefuzz, John Ghost, Kabas, Hast, etc. Ou encore composer pour la danse et le théâtre. Mais c'est surtout au sein de Nordmann, l'imparable formation jazz-rock menée par le saxophoniste Mattias De Craene, qu'il s'est fait remarquer. Le point commun entre la plupart de ces activités musicales? Un goût certain pour l'aventure et l'expérimentation. Pour un certain romantisme aussi, ample et élégant. Des qualités que l'on retrouve sur ses premiers morceaux solos. Le néo-trentenaire vient en effet de publier trois singles sous son nom - South, Parasites, et Day 2-, avant un premier EP à paraître cet automne. Quelque part entre Radiohead et Sigur Rós, Elias y déploie une mélancolie capiteuse, déployant d'amples paysages en noir et blanc, jamais plombés -à l'image de ses visuels jouant sur les ombres et lumières.