Il fallait le faire. Vingt ans après sa sortie, dEUS peut rejouer The Ideal Crash, son magnum opus, et squatter pendant une semaine entière l'Ancienne Belgique. Un record. Quitte à céder à la rétromania, c'était sans doute bien un minimum. Avec pour principal moteur, la nostalgie? Évidemment. Il suffisait de voir l'âge du public, quasi uniformément quadra, lundi soir. À l'époque de sa sortie, il avait 20 ans, peut-être 25, et prenait l'album en pleine tronche, pile poil au moment où la musique s'incruste une dernière fois dans votre vie, avant souvent de ne plus devenir qu'un simple décor...
...