Ici un trou de lapin sous un pont dans lequel une cinquantaine de personnes seulement peuvent s'engouffrer (The Rave Cave). Là un immense dragon mobile qui semble sortir de l'eau pour veiller sur le public et ouvre la bouche pour dissiper un parfum de fleurs (Rose Garden). Grand-messe des musiques électroniques, faut-il encore le préciser, Tomorrowland ressemble à un gigantesque parc d'attractions. Quelque part entre un Disneyland de clubbers, Le Cinquième Élément en mode dancefloor et un Alice au pays des merveilles 2.0... "Avec Tomorrowland, nous avons voulu créer un nouveau type de festival pour les musiques électroniques, résume Debby Wilmsen, sa porte-parole et responsable de communication. Un festival qui programmerait des DJ en journée et non au coeur de la nuit. Souvent, ils jouent dans des clubs à 4h du matin. Nous, on voulait les mettre en valeur à la lumière du jour. Et un DJ dans sa cabine, ça ne fait pas rêver. Il était donc très important de nous imaginer un univers. Des univers mêmes. Un monde féerique plus proche de Disneyland que de la boîte de nuit..."
...